Quelle prime pour un poêle à granulés ?

poêle à granulés

Vous avez la possibilité de recevoir une prime pour votre poêle à granulés. En effet, les nombreux avantages de cet équipement de chauffage vous permettent de bénéficier d’aides à la rénovation énergétique. On vous explique tout au fil de cet article.

Vous pouvez bénéficier d’une prime pour votre poêle à granulés

Il est tout à fait possible de bénéficier d’une aide financière pour l’installation d’un poêle à granulés. Les deux principales primes pour un poêle à granulés sont la prime CEE (certificats d’économies d’énergie) et MaPrimeRénov’.

La prime énergie pour votre poêle à granulés

La prime énergie, c’est la subvention versée par les fournisseurs énergétiques et les enseignes de grandes distribution dans le cadre du dispositif des CEE. Concrètement, ces « obligés » poursuivent des objectifs, fixés par l’Etat, en matière de réduction de la consommation d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre.

Sur l’ensemble du territoire, ils doivent mener une action incitative à l’intention des consommateurs finaux en faveur de la rénovation énergétique. Et ce, afin d’atteindre un certain niveau d’économies d’énergies réalisées à l’issue de ces rénovations. Particuliers et entreprises peuvent donc bénéficier d’une prime pour leur poêle à granulés avec cette prime CEE.

Il faut pour cela s’inscrire sur le site de l’obligé avant de signer le devis d’installation du poêle à bois. Ceci effectué, il s’agit ensuite de

MaPrimeRénov’ pour votre poêle à granulés

La seconde grande prime pour votre poêle à granulés, c’est MaPrimeRénov’. Ce dispositif remplace les anciennes aides des programmes Habiter Mieux Sérénité et Agilité de l’Anah (agence nationale de l’habitat) ainsi que l’ancien crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

Il s’agit d’une subvention gouvernementale, qui peut se cumuler avec la prime énergie et financer jusqu’à 90% de votre projet de rénovation énergétique. MaPrimeRénov’ s’adresse à tous les propriétaires, bailleurs ou occupants, ainsi qu’aux copropriétaires. Les ménages modestes et très modestes peuvent aussi bénéficier de MaPrimeRénov’ Sérénité, encore plus intéressante pour eux.

Pour bénéficier de MaPrimeRénov’, il suffit de s’inscrire sur la plateforme officielle du dispositif et de suivre les étapes qui y sont indiquées. Le montant de la subvention est indexé sur les revenus du foyer : les ménages les plus modestes sont ceux qui bénéficient des meilleures aides.

A l’image de la prime énergie, les travaux concernés par cette aide financière sont définis par les fiches d’opérations standardisées des CEE. L’installation d’un poêle à pellet en fait partie.

D’autres aides pour votre chauffage au bois ?

Outre ces deux primes pour votre poêle à granulés, vous pouvez également bénéficier d’autres aides financières. C’est le cas des dispositifs suivants :

  • ·        La TVA au taux réduit de 5,5% qui s’applique sur les appareils indépendants de chauffage au bois à usage domestique.
  • ·        Les aides locales proposées par certaines collectivités territoriales (commune, département ou région). Pour en savoir plus, vous pouvez vous adresser à votre mairie.
  • ·        L’éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro), un emprunt qui peut aller de 10 000 à 50 000 euros selon le nombre d’actions de rénovation énergétique que vous entreprenez et si ces opérations permettent à votre bâtiment de changer de statut énergétique. Ce prêt peut être remboursé sur une période allant jusqu’à 20 ans selon le montant emprunté.

D’autres dispositifs peuvent vous accompagner dans l’installation de votre équipement de chauffage, à l’image du chèque énergie. Ces aides financières sont conçues pour accompagner les Français et les inciter à rénover leurs bâtiments. A l’heure de la flambée des prix de l’énergie et de la nécessité grandissante de donner davantage de place aux énergies renouvelables, comme évoqué dans cet article, le gouvernement entend apporter son soutien pour faciliter les transitions énergétiques.