Installer une pompe à chaleur : que faut-il savoir ?

pompe à chaleur

Publié le : 01 août 20226 mins de lecture

Il est temps à présent de changer votre système de chauffage dans votre maison. Vous désirez étudier l’achat d’une pompe à chaleur. Un investissement à long terme qui semble à la fois écologique et économique. Pourtant, le PAC n’est pas toujours approprié. On vous présente quelques informations indispensables avant d’installer votre PAC.

Remplacer ou installer votre PAC air/eau pour réaliser des économies

L’installation pac air eau peut nécessiter un investissement initial important, mais elle vous sera rentable sur un long période. En effet, vous pourrez faire des économies en diminuant le coût de votre consommation d’énergie. Ses performances énergétiques exceptionnelles en font la seule option viable pour la rénovation et la construction neuve. Elle permet de réaliser des économies d’énergie en étant capable de produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Les PAC restituent généralement entre 3 et 4 kWh d’énergie pour une consommation de 1 kWh. Votre pac air eau utilise l’énergie de l’air afin de la transformer en chaleur et garantit la production d’eau chaude en utilisant des capteurs et un fluide (nommé fluide frigorigène) pour extraire les calories de l’air. En cas d’utilisation d’une PAC, une injection réversible d’eau froide sera faite dans le circuit électrique de votre habitation pour le réalimenter. Votre investissement sera amorti en quelques années seulement. Il est crucial de choisir soigneusement votre appareil de chauffage en fonction de ses exigences de performance et de son coût si vous voulez garantir une progression de votre consommation d’énergie. C’est pourquoi un installateur de pompe à chaleur qualifié vous aidera à choisir le meilleur appareil pour votre maison. Vous disposez d’un large éventail de choix de modèles de PAC selon les distributeurs.

Nous vous recommandons : Je m'installe dans le neuf : une chaudière hybride est-elle indiquée ?

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Avant de parler de l’installation de pac air eau, il est nécessaire de comprendre son fonctionnement. Pour votre information, ce type de chauffage extrait son énergie d’un milieu naturel (eau, air ou sol) pour ensuite la chauffer et la restituer au système de l’habitation ou du chauffe-eau. À cet effet, l’appareil de chauffage est composé de nombreux éléments, à l’intérieur desquels l’énergie injectée est élevée en température. Passons maintenant au principe de base. Selon le mode de pompe à chaleur, il peut devenir moins efficace ou plus efficace. Il existe 03 grandes familles de PAC, dont le PAC aérothermique : elles extraient la chaleur de l’air ambiant. Il y a aussi le PAC géothermique : qui extraient la chaleur du sol et enfin le PAC hydrothermique : elles extraient la chaleur de l’eau d’une nappe phréatique.

Les procédures d’installation d’une PAC

L’achat d’une pompe à chaleur nécessite une somme d’argent conséquente. Tout au long de ses années d’utilisation, cette méthode de chauffage écologique s’est avérée rentable. Ce projet doit être bien étudié dans les moindres détails afin d’assurer la longévité de son fonctionnement. Lors de la prise de décisions plus techniques concernant le choix de votre dispositif, vous devez tenir compte par exemple la place de votre PAC. Pour ce dernier, vous ne devriez pas le choisir à l’improviste. Certes, le principal risque d’une pompe à chaleur est qu’elle provoque des perturbations acoustiques. Ainsi, il est strictement recommandé de ne pas la positionner trop près de votre logement ou de celle de vos voisins. Autres critères indispensables aussi, c’est l’adéquation avec votre système de chauffage actuel. Il existe différentes familles de PAC rassemblées selon leur source d’extraction. Une PAC air-eau, par exemple, est très bien adaptée à un système de distribution d’eau chaude. À l’opposé d’une PAC air-air, elle sera préférée pour une résidence non équipée.

Faire un bon choix sur la puissance d’une PAC

L’analyse thermique de votre habitation vous permet donc de déterminer la quantité d’énergie que votre système de chauffage devra fournir pour chauffer ou refroidir votre logement. Ces résultats vous permettent de choisir la capacité de votre pompe à chaleur (selon la même procédure lors de votre choix d’une chaudière). Vous l’avez sans doute compris, c’est cette étape qui rend le reste possible. Après l’installation, vous êtes prêt à vivre avec votre système de chauffage pendant au moins 15 ans ! Une mauvaise utilisation de son énergie peut être sérieusement problématique. Si vous choisissez une PAC trop puissante (également appelée PAC expansion), vous paierez non seulement plus cher à son achat et à son installation, mais le pire, votre pompe à chaleur dépensera également plus d’énergie et aura une longévité plus courte. Du fait de sa force accrue, elle accomplira ses tâches plus rapidement et connaîtra plus de marches/arrêt. Ce cycle finira par ruiner le fonctionnement de votre réseau de chauffage. Dans le cas où votre pac air eau n’est pas assez vigoureux, vous risquez d’avoir froid en hiver et d’avoir besoin de plus de chauffage. Vous vous exposez de ce fait à des coûts de chauffage élevés ainsi qu’à des pertes d’efficacité énergétique. La taille de votre maison, son isolation, ainsi que le type de votre source de chauffage, déterminera le dispositif de chauffage que vous choisirez. Si vous avez un plancher chauffant ou des radiateurs, par exemple, la puissance sera différente. Dans toutes les situations, n’hésitez pas à contacter un professionnel qui pourra vous aider pour le remplacement de pompe à chaleur de votre logement.

Plan du site